Cours de Poker #16 : Apprendre à jouer large et jouer serré

Qu’est ce qui caractérise ces deux modes de jeu? Tout d’abord, le joueur large joue beaucoup de coups, il tente sa chance sur la majorité des pots, même avec une main faible ou qui a peu de chance de remporter l’abatage. Le joueur serré, à l’inverse, ne tente la manche que si sa main vaut vraiment le coup.

Il se couche souvent, sans laisser à sa main l’occasion de s’améliorer pendant le reste de l’abattage. L’idéal pour un joueur reste de se situer entre les deux, sans partir dans les extrêmes du jeu totalement serré ou totalement large. Pour ce faire, certains éléments de la partie déterminent le type de jeu que le joueur de Poker doit adopter.

Le premier élément déterminant est le comportement des joueurs adverses. Pour mieux comprendre, il faut vous mettre en situation. Prenons l’exemple d’une partie à ante moyen. Si vos adversaires jouent large, vous devez jouer serré, et inversement.

Ainsi, si vous jouez large (et que donc vous misez même avec une main peu forte) contre des adversaires qui jouent serré, ils se coucheront plus facilement, quelque soit leur main, face à votre jeu large qui donne l’impression que vous possédez une main de qualité.

Le deuxième élément qui détermine l’orientation du joueur vers un jeu large ou serré est la taille de l’ante (cf. leçon précédente). La logique veut que plus l’ante est grand, plus le jeu doit être large, et inversement, plus l’ante est petit, plus le jeu doit être serré. Je m’explique. Un gros ante implique un pot important, et permet au joueur de mieux déterminer sa côte du pot. A l’inverse, un petit ante force le joueur à ne donner que peu de chance aux mains faibles. Mais attention, ces théorèmes très répandus dans la pensée commune restent relatifs, nous verrons plus loin que leur efficacité dépend du contexte de la partie.

Jouer large : le semi-bluff

Nous l’avons vu précédemment, le semi-bluff est une méthode de jeu très rentable pour trois raisons :

– cela pousse l’adversaire à se coucher à cause de l’abatage d’une carte qui lui paraît dangereuse pour son propre jeu
– cela le pousse à se coucher immédiatement
– cela améliore la main la plus forte

Et ce en partie normale. La question qui se pose est celle de l’efficacité du semi-bluff dans une partie large. En fait, le semi bluff est dans ce cas peut probant : dans une partie jouée large peu de joueurs se couchent, c’est le principe du jeu large. Même vos semi bluff n’y pourront rien. En somme, le semi bluff ne vous sera rentable qu’en jouant serré.

Jouer large : les mains à tirage

Du fait de la cote du pot importante qu’elles impliquent, les mains à tirage sont plus fortes proportionnellement au nombre d’adversaires (plus il y a de joueurs autour de la table, plus la valeur de la main à tirage augmente). L’espérance de gains élevés est d’autant plus forte que dans une partie large, les joueurs suivent quelque soit leur main, et votre suite ou votre couleur n’a que plus de chance de vous rapporter gros. Il est donc plus intéressant de suivre et de tenter le coup dans ce genre de partie.

Jouer large : les mains légitimes

Le joueur large va, tel est le principe du jeu large, chercher à jouer ses mains, si faible soient elles. Ce qui peut être un avantage conséquent pour vous, dans le sens où si votre adversaire joue même des mains faibles, celle que vous jouerez vous a de fortes chances d’être meilleure que la sienne. Attention cependant, ça n’est pas toujours le cas car dans les parties larges, plusieurs joueurs sont souvent sur le pot, ce qui amoindrit vos chances d’avoir la main la plus forte. Cette pratique est donc plus probante en duel.

Qu’en est-il des parties serrées ?

Dans ce type de partie, les joueurs ne suivent que lorsque leurs mains valent vraiment la peine. Ainsi, le semi bluff (tout comme le bluff au sens strict) prend tout son sens et fait son effet. Mais prenez toute fois garde aux mains légitimes, qui ont moins de valeur dans une partie serré que dans une partie large. Tout simplement parce que dans une partie serrée, les joueurs ne suivent que si leur main a de la valeur. Ainsi, vos chances de remporter le pot s’amenuisent avec celles que l’adversaire a d’avoir une main plus forte que la votre. Jouer agressif n’apporte donc rien dans une partie serré. Au mieux, cela vous permettra de remporter de petits pots pour lesquels vous êtes le seul à avoir suivit. En revanche, les pots plus importants vous passeront sous le nez car les joueurs qui auront misé dessus ont des mains de grande valeur. En somme, dans ce type de partie, le bluff sera efficace mais il faut se restreindre sur les mains légitimes. Il est bon de tenter sa chance en partie serrée, les joueurs adverses vous suivront moins que dans les autres types de parties.

On récapitule

Dans un jeu serré : il vous faudra jouer large avec vos bluffs, et inversement jouer plus serré sur vos mains légitimes. Le bluff est, nous l’avons vu, efficace dans ce genre de partie.

Dans un jeu large : le bluff paye moins mais il faudra jouer large sur vos mains légitimes. Vous suivrez et miserez donc sur un plus grand pourcentage de mains que dans une partie serrée.

Ces conseils valent pour la plupart des types de parties. Vous devrez cependant les adapter à votre manière de jouer et aux adversaires qui se trouvent autour de la table.