Cours de Poker #4 : L’ante : une mise forcée

L’ante, c’est la mise que doivent payer tout les joueurs avant le début d’un coup. Il est essentiel à l’intérêt du jeu. Sans cette mise de départ, seuls les joueurs qui possèdent une main forte joueraient les coups. De ce fait, les autres joueurs ne prendraient jamais le risque de suivre avec une petite main, sachant que seuls ceux qui ont une main à forte valeur miseraient. L’ante permet le remplissage du pot, attisant ainsi l’intérêt des joueurs pour ce dernier. C’est pourquoi il est essentiel au bon déroulement d’un coup pour lequel les joueurs sont combattifs et intéressés.

Continue reading

Cours de Poker #1 : Introduction au Poker

Les ficelles du poker ne sont en réalité que peu complexes, mais il faut tout de même du temps et de la pratique pour les conquérir. Les attitudes et les techniques à adopter ne sont évidentes que pour un joueur expérimenté qui prend le temps de les apprivoiser. Cette apparente simplicité pousse beaucoup de joueurs à se perdre au jeu, et il est bien souvent difficile pour eux d’admettre que « la faute à pas de chance » n’a rien à voir là dedans, dans la majorité des cas. La malchance peut parfois jouer des tours aux meilleurs des joueurs, et dans une partie malheureuse toute l’expérience du monde n’y peut rien…

Continue reading

Cours de Poker #2 : Le Poker vu par les maths

L’espérance mathématique en général – C’est ce que la mise peut vous rapporter, elle peut être négative ou positive. Elle permet au joueur d’anticiper les retournements de situation et de définir ses actions et sa façon de jouer. L’exemple le plus simple pour comprendre est le jeu du jeter de pièce. Imaginons que vous pariez un euro sur le côté pile, et un ami parie la même somme sur le côté face. La côte est de un contre un. L’espérance mathématique est donc de 0, car il est improbable que vous ayez de l’avance, ni même du retard, que ce soit après deux ou deux mille lancers de pièce.

Continue reading

Cours de Poker #3 : Le théorème fondamental de D. Sklansky

Au même titre que pour l’algèbre ou les calculs mentaux, il existe pour le poker un théorème dit « fondamental » que nous allons tenter d’exploiter ensemble. Ce théorème à été initié par David Slansky, célèbre auteur dans le milieu du Poker. Pourquoi existe-t-il un théorème spécifique au Poker ? En fait, la difficulté de ce jeu, c’est qu’une grande partie consiste à deviner, à combler des vides inconnus : les cartes de l’adversaire. C’est un jeu dit d’information partielle (contrairement aux échecs par exemples ou toutes les pièces du joueur adverse sont connues).

Continue reading